/medias/image/17243886915c3711a4a9ea0.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Alumni entrepreneurs : Crowdimo Invest par Maurice et Yoni (Promotion 2013)

Création d'entreprise

-

26/03/2015








Vous avez toujours rêvé d'investir dans l'immobilier mais vous ne disposez aujourd'hui que de 1 000 euros ? C'est possible, vous répondront Yoni BOTBOL et Maurice BRAMI, tous deux diplômés de l'ESG MS en 2013. Nos jeunes Alumni ont lancé, il y a quelques mois, la première plateforme d’investissement participatif immoblier ayant pour vocation de démocratiser l’investissement immobilier.

Maurice (à droite) nous présente ce projet ambitieux.



ESG MS Alumni : Quel est le concept de Crowdimo ? Quels sont les avantages de ce modèle ?

Maurice : Crowdimo Invest est la première plateforme d’investissement participatif au monde. Elle a pour vocation de démocratiser l’investissement immobilier. Nous sommes la seule plateforme qui propose d’investir sur trois types de projets immobiliers (rénovation immobilière, investissement locatif, investissement en viager) en France. Crowdimo Invest dispose d’experts reconnus qui sauront guider les investisseurs, les accompagner et les aider dans leur investissement. Nous sélectionnons pour eux des biens d’exception qui leur offrent des perspectives de rendement sécurisé et élevé. Crowdimo Invest a pour vocation de démocratiser l’investissement immobilier à partir de 1 000 €. Notre but est de donner la possibilité au grand public d’accéder à la propriété, en quelques clics. Chaque bien présenté sur notre plateforme est étudié et analysé en profondeur par nos experts immobiliers et financiers.  Ce sont eux qui valident les projets que nous allons vous proposer pour vous assurer la meilleure sécurité et le meilleur rendement. La plateforme crowdimo.fr permet aux propriétaires de gérer leurs biens et leur argent avec une grande précision, du début à la fin du projet (visite virtuelle, consultation des m2 dont l’investisseur est propriétaire, suivi des investissements réalisés et des gains en temps réel, etc.)
 
Comment avez-vous eu l’idée de ce projet ? Qu’est-ce qui vous a motivé à entreprendre ?
 
Crowdimo Invest est issue d’un constat sans appel : en cette période de crise, le marché de l’immobilier est en forte baisse, le nombre de transactions et de permis de construire baisse également, les crédits sont de plus en plus durs à obtenir. Dans le même temps, l’immobilier reste un placement sûr, avec une rentabilité assez élevée et qui est surtout très apprécié des Français. Près de 79 % des Français souhaiteraient investir dans la pierre mais une large partie n’y parvient pas.
Le financement participatif (ou « Crowdfunding ») connaît depuis quelques années une croissance très soutenue et cela ne fera que s’accentuer. Récemment, le Gouvernement  a élevé les plafonds et facilité les démarches afin de faire de la France le leader de ce secteur. Le positionnement de Crowdimo Invest est unique en se spécialisant sur les métiers de l’immobilier et en proposant plusieurs types d’investissement. L’idée est de se mettre sur une niche encore très sous-exploitée en France, mais qui a largement fait ses preuves aux Etats-Unis.
 
Combien de temps s’est écoulé entre l’émergence de votre idée et la mise en place de la plateforme crowdimo.fr ?
 
Nous avons commencé à réfléchir au projet dès mars 2014. La rédaction du business plan nous a pris deux mois, puis nous avons voulu commencer avec du Love Money. Nous avons réuni assez d’argent pour commencer à partir du mois de septembre 2014. Nous avons participé à différents événements en septembre puis en novembre pour commencer à faire connaître notre concept et avons lancé officiellement notre plateforme le 15 janvier 2015.
Nous avons commencé à trois co-fondateurs : Maurice Brami, Yoni Botbol et Raphael Tapiero,  puis un expert en immobilier, Olivier Béhar, nous a rejoints en juillet, avant que notre digital marketeur Adrien Leconte nous rejoigne à son tour en novembre. Dès le mois de septembre, deux avocats ont également fait partie du Board : un spécialiste en Droit Immobilier, Maître Bitan, et un spécialiste en Droit des Affaires, Maître Suissa.

Quelle est la plus grande difficulté que vous avez rencontrée ?
 
Le plus difficile a été de trouver des associés compétents et ayant les mêmes valeurs que les nôtres.
 
Quelles sont vos perspectives d’évolution ?

Nous recherchons à lever entre 350 000 et 450 000 euros afin de développer notre activité. Nous sommes en train d’étudier plusieurs biens situés dans différentes villes européennes, comme Londres, Genève, Barcelone, etc. Nous tenons compte des nombreux retours des membres de notre communauté, qui souhaiteraient investir dans des biens situés en plein centre de villes touristiques à l’étranger, principalement en Europe pour commencer.
 
Pour développer notre concept à l'international, nous travaillons sur une version n°2 de notre plateforme, avec l’ajout de plusieurs langues, comme l’Anglais, l’Espagnol, le Chinois, le Russe et l’Allemand, afin de toucher les investisseurs étrangers intéressés par la France.
Plusieurs partenariats sont en négociation, en vue d'un développement en Europe et même en Asie.
Nous travaillons également sur une application mobile afin de toucher les investisseurs utilisant leur smartphone ou leur tablette comme outil de « consommation ». Il s'agit ainsi de dématérialiser l’investissement immobilier.
 
Que votre formation à l’ESG MS vous a-t-elle apporté ?
 
L’ESG Management School m’a enseigné les valeurs nécessaires pour entreprendre :

La créativité : Il faut laisser libre cours aux idées - Un des pires ennemis de la créativité est la pression négative de l’entourage face aux idées nouvelles. Il faut plutôt se laisser rêver, jouer avec une idée, la tourner dans tous les sens. Un entrepreneur a tout avantage à côtoyer d’autres entrepreneurs et à sortir de sa zone de confort.

L’autonomie : Pour un entrepreneur, l’autonomie, c’est créer son propre emploi et être indépendant, tant sur le plan professionnel que sur le plan financier. C'est prendre ses propres décisions et trouver ses propres solutions.

Le sens des responsabilités : Prendre des responsabilités, c’est s’engager, se commettre. C’est mettre sa parole et son intégrité en jeu. C’est ce sens des responsabilités qui permettra à l’entrepreneur d’être partenaire des gens qui l’entourent et ainsi d’obtenir la confiance des autres.

Le leadership : Le leadership se manifeste souvent lorsque se combinent vision et action. Ensemble, ces deux éléments peuvent engager d’autres gens qui partagent la même vision, à s’impliquer, et de générer un résultat intuitif et imaginatif.

L’ambition : Celui ou celle qui veut changer le monde doit d’abord s’en croire capable, et croire que c’est possible. L’ambition, c’est avoir l’audace d’agir, lorsque l'on est confronté à l’incertitude.

 
Quels conseils pourriez-vous donner à nos étudiants qui ont envie d’entreprendre ?
 
Il ne faut pas avoir peur d’entreprendre. C’est du travail, il faut se donner à 300 % tous les jours, faire des journées de 20 h, mais au bout du compte, il y a la satisfaction d’avoir réussi à construire un business à notre image véhiculant nos propres valeurs.  Un seul conseil : foncez !! Mais faites-le à plusieurs. Je pense qu’il faut toujours commencer à entreprendre à plusieurs, vos associés vous soutiendront à tout moment et vous recevrez également leur soutien lorsque vous serez face à des difficultés. Il faut s’entourer des meilleurs spécialistes dans leur domaine afin de pouvoir se reposer sur une équipe solide, sérieuse et combative.


 

Crowdimo Invest | 14, rue de Monceau - 75008 Paris | www.crowdimo.fr

1022 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Création d'entreprise

Alumi Entrepreuneur : Gary Cohen

User profile picture

Marie-Cécile CHEVALIER

19 mai

Création d'entreprise

Alumni entrepreneurs : Alexandre Leboeuf (PSB 2015)

User profile picture

Marie-Cécile CHEVALIER

21 mars

Création d'entreprise

Alumni entrepreneurs : Ingrid Vaileanu-Paun (PSB - IMBA 2002)

BB

Beata BORKOWSKA

23 février