/medias/image/17243886915c3711a4a9ea0.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Interview de Cyril Kovarsky - Alumni ESG MS Promotion 1987

Interview

-

30/09/2013

Nous avons contacté Cyril Kovarsky, Directeur Commercial Entreprises France, chez Orange, et lui avons posé quelques questions sur son parcours professionnel et ses années passées au sein de l'ESG Management School.
 
ESG Alumni : Quel a été ton parcours professionnel ?
Cyril : Je suis rentré en 1987 dans une société spécialisée dans l’intégration en BtoB. J’y suis resté 13 ans. J’ai commencé à la vente, puis je suis passé au marketing et j’ai occupé toutes les fonctions en management commercial (Chef des ventes, Directeur des ventes grands comptes et Directeur Régional).
En 2000, je suis rentré chez France Telecom au moment de l’ouverture du marché à la concurrence et de la création de l’agence entreprises sur Paris. J’ai été nommé Directeur des Ventes BtoB, j’étais en charge des ventes sur le marché des entreprises sur Paris.
Passionné par ce qui se passait sur le marché du grand public, qui était au cœur de France Telecom-Orange, j’ai eu la chance en 2004 de succéder à celle qui est aujourd’hui Directrice Générale Orange France et Directrice Générale Adjointe du Groupe, Delphine Ernotte Cunci, en tant que Directeur des Réseaux de Distribution sur l’ensemble de l’Ile de France (200 boutiques).
En 2008, je suis nommé Directeur National des Ventes de la Distribution Orange en France. Ce qui englobe les boutiques de propriétaires, les boutiques de franchisées et la grande distribution.
En 2010, on me demande de revenir sur le marché des entreprises comme Directeur Commercial Entreprises France (entreprises de plus de 50 salariés hors grands comptes). Cela représente un marché de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaire, 3000 collaborateurs sur les métiers de la vente et de l’environnement de la vente, et ce au travers de 11 Directions Régionales Entreprises en Métropole et 2 dans les DOM.

ESG Alumni : Peux-tu nous décrire une journée type?
Cyril : Depuis que j’ai quitté la vente, dans toutes les fonctions que j’ai occupées, je m’oblige, quoi qu’il arrive, à passer au moins 1 journée ½ par semaine sur le terrain. Je passe ce temps auprès des équipes opérationnelles dans les différentes régions.
Cette journée se décompose par une business review avec le comité de direction, puis une table ronde avec les différents salariés représentants les différents métiers et souvent cela se termine par les manifestations client. Ces journées terrains sont une des principales sources de mes décisions.
Quand je ne suis pas en déplacement, mes journées sont « malheureusement » rythmées par de nombreuses réunions avec les partenaires, les autres directions, avec différents comités de direction, avec les organisations syndicales…
Le comité de direction avec mon équipes a lieu chaque semaine pendant 2 heures, les comités business ont lieu chaque semaine pendant 3 heures et je bloque 1 heure une fois par mois avec chacun des membres de mon comité de direction, sans ordre du jour précis.
Quand je n’ai pas de soirées clients, j’essaie de systématiquement rentrer diner chez moi, quitte à retravailler en fin de soirée. Je ne travaille plus le weekend, sauf dimanche soir, où je rallume mon ordinateur après diner. Il faut savoir faire des breaks !
 
ESG Alumni : As-tu rencontré des obstacles lors de ton entrée dans la vie active ?
Cyril : J’ai eu beaucoup de chance d’avoir plusieurs propositions, mais il faut reconnaitre que je souhaitais commencer par le métier de vendeur et que c’était beaucoup plus simple. Cela fût plus compliqué par la suite quand j’ai souhaité évoluer vers le management et qu’on m’a dit que j’étais trop jeune. Ce défaut m’a malheureusement passé …
 
ESG Alumni : Aujourd'hui es-tu content de ta situation professionnelle ?
Cyril : Content est un faible mot car j’ai la chance d’avoir eu un parcours où j’ai pu véritablement m’épanouir, je suis heureux dans ce que je fais !
 
ESG Alumni : As-tu des perspectives d'évolution ? Des projets ?
Cyril : Oui, avoir la chance de faire partie d’un grand groupe comme Orange et y avoir réussi offre de nombreuses possibilités. Cela permet de continuer d’avoir des projets, ce qui est un vrai moteur.
 
ESG Alumni : Quelles qualités sont requises pour travailler dans ce domaine ?
Cyril : Je crois que les qualités requises pour le domaine commercial sont d’avoir une capacité d’écoute, un contact facile, une bonne compréhension des produits et des services que l’on commercialise et les aime.
Concernant la partie management, il faut à la foi une grande proximité avec  ses collaborateurs mais aussi une bonne dose d’exigence. Si nous ne sommes pas toujours exemplaire, pour eux nous sommes un exemple
 
ESG Alumni : As-tu suivi le parcours pro que tu t’étais fixé ou as-tu changé de direction ?
Cyril : J’ai globalement suivi le parcours que je m’étais fixé. Mais j’ai aussi eu la chance d’avoir pu évoluer au-delà de ce que j’espérais quand j’ai commencé.
 
ESG Alumni : As-tu eu l’occasion d’engager un étudiant de l’ESG MS ou des MBA ?
Cyril : Oui, j’ai pas mal de collaborateurs qui viennent de l’ESG MS, et avec qui j’ai grand plaisir à travailler.
 
ESG Alumni : Si demain un Alumni t’appelle, est ce que tu étudieras son CV avec plus d’attention ?
Cyril : Si un ancien m’appelle, je vais regarder personnellement son CV avant de le transmettre, je lui passerais éventuellement un coup de fil. Alors que si c’est un candidat qui vient d’ailleurs, je transmettrais directement son CV au service recrutement.
 
ESG Alumni : As-tu des conseils à donner à nos étudiants ?
Cyril : Mon premier conseil est qu’il n’y a pas de sous métier pour commencer. Le plus important est de rentrer dans vie active pour pouvoir y faire ses preuves. Il ne faut pas avoir d’idées arrêtées, par exemple, vouloir faire directement du marketing sans passer par la vente. Il ne faut pas rester figé sur un domaine d’activité, il faut s’ouvrir à tous les domaines !
Mon second conseil est de se créer un réseau le plus rapidement possible, et de ne pas hésiter à s’appuyer sur celui-ci au moment de la recherche de poste.
Et enfin, il faire attention à ce que l’on met sur les réseaux sociaux ! C’est un atout formidable, mais qui peut aussi faire apparaitre une face de soi que l’on n’a pas envie de montrer professionnellement.
 
ESG Alumni : Comment était la vie de l’école lors de ta promotion ?
Cyril : En 1987/1988, c’était un groupe beaucoup plus petit, où la vie associative était tout aussi active, il y avait une très bonne ambiance.
 
ESG Alumni : Quel a été ton professeur préféré ?
Cyril : Je me souviens de mes professeurs de droit, de fisca et de gestion financière avec qui j’avais des contacts en dehors vie étudiante.
Je me souviens également d’un professeur de marketing avec qui j’avais des origines communes … Monsieur Korsonsky !
 
ESG Alumni : As-tu une anecdote sur un professeur à nous raconter ?
Cyril : J’en ai, mais elles ne sont pas racontables …. !
 
ESG Alumni : Que retiens-tu de l’ESG MS ?
Cyril : Je retiens la franche camaraderie. J’ai conscience que nous n’étions pas dans les 3/4 grandes écoles parisiennes mais nous avions toute la capacité de réussir grâce à la qualité des professeurs (certains étaient communs à l’ESCP) et grâce à la vie associative !
 
ESG Alumni : As-tu un souvenir en particulier qui a marqué tes années à l’ESG MS ?
Cyril : Je me souviens que j’étais très proche de mes professeurs.
Très jeune j’ai fait de la politique et Alain Juppé, qui était alors jeune ministre, a accepté de parrainer ma promotion pour me remercier de ce que je faisais à ses côtés alors qu’il avait refusé de parrainer les promotions de grandes écoles !
 
ESG Alumni : As-tu gardé contact avec certains étudiants de l’ESG MS / MBA ?
Cyril : Trop peu, mais grâce aux réseaux sociaux, nous nous sommes retrouvés !
 
ESG Alumni : A part ta formation, est-ce que l'ESG MS t’a apporté autre chose ? (Amis, compagnon, loisirs…)
Cyril : L’école m’a permis d’avoir une vie étudiante épanouie et cela reste aussi pour moi une base de ma réussite professionnelle.
 
ESG Alumni : Que regrettes-tu le plus de ta vie étudiante ?
Cyril : Je n’ai pas de regrets puisque je fais le métier que j’aurais rêvé de faire ! Si c'était à refaire, j’aurais peut-être plus travaillé en secondaire !
 
ESG Alumni : Comment décrirais-tu ton cursus à l'ESG MS / MBA en trois mots ?
Cyril : Intéressant, complet, dynamique et enrichissant !
 
ESG Alumni : As-tu des regrets sur ta vie étudiante ? (qu’est-ce qui te manque le plus ?)
Cyril : La jeunesse !
 
ESG Alumni : Tes enfants sont-ils de futurs ESGéens ?
Cyril : Peut-être ma fille ! Si elle entre à l’ESG Management School, j’en serais très heureux !
 

1863 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interview

Interview de Théo Ambrosini et Grégory Debret, fondateurs d'Homizy

User profile picture

Marie-Cécile CHEVALIER

17 octobre

Interview

Du côté des entrepreneurs : Julie Réjean (PSB PGE 2007)

User profile picture

Marie-Cécile CHEVALIER

29 avril

Interview

Du côté des entrepreneurs : Purée Maison

User profile picture

Marie-Cécile CHEVALIER

10 janvier