/medias/image/17243886915c3711a4a9ea0.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Interview de Karine Blanchard - Promotion 1992

Interview

-

03/07/2015





 

   
Karine BLANCHARD a intégré Longchamp à sa sortie de l'école en 1992. Aujourd'hui Directrice du Marketing Produit au sein de cette maison, Karine revient sur son parcours et nous raconte l'évolution de Longchamp et de ses équipes.



ESG MS Alumni : Peux-tu nous décrire ton parcours professionnel ?

Karine : J’ai intégré l’ESG MS en 4e et dernière année, après une Maîtrise de Sciences Économiques. C’est au cours de cette dernière année que j’ai effectué un stage chez Longchamp. En fin d’année, mon maître de stage m’a proposé d’intégrer l’entreprise. J’y ai effectué un parcours en 3 temps : marketing/communication pendant 8 ans, puis j’ai évolué au sein du service commercial France pendant 9 ans jusqu’à ce que l’on me propose de créer et développer le service Marketing Produit et Merchandising il y a 6 ans. Je suis aujourd’hui Directrice du Marketing Produits pour le monde et l’ensemble des produits.

As-tu des perspectives d'évolution ? Des projets ?

Ma devise est relativement simple : aller travailler tous les matins avec envie, c’est mon luxe ! Chez Longchamp, mon objectif est de développer le service de manière à toujours répondre à l’évolution du secteur et au développement de la Maison.

Longchamp d’aujourd’hui est-elle très différente de celle que tu as découverte en 1992 ?

Quand je suis rentrée en 1992, le chiffre d’affaires était de 180 millions de francs, il est aujourd’hui de 500 millions d’euros, soit 18 fois plus important en 22 ans ! Nous étions 3 dans un bureau à Paris pour couvrir le style, le marketing et la communication (on ne parlait pas de formation et de merchandising visuel…) alors qu’aujourd’hui ces services comptent plus d’une centaine de personnes à travers le monde. Rien à voir…

Quels sont les avantages d’évoluer au sein de la même entreprise ?

C’est surtout avoir le sentiment d’avoir grandi avec une entreprise et donc d’être un maillon de cette réussite. Lorsque la structure est petite, les missions sont plus larges, cela permet de s’essayer sur de nouveaux métiers. Lorsque j’étais commerciale, j’ai créé le premier « Visual Merchandising Book » car il n’existait pas dans l’entreprise. J’ai également créé les premières formations destinées au personnel de vente. Depuis, des services Visual Merchandising et Formation à part entière ont été créés.

Quelles sont les qualités requises pour travailler dans ton domaine ?

Pour travailler dans le domaine du produit, il faut être curieux (s’intéresser à la concurrence), créatif (développement des nouveaux produits) mais aussi avoir une forte capacité de synthèse (analyse des ventes…). Lorsque l’on travaille avec le produit, il est important d’apprécier aussi le secteur dans lequel on évolue, en l’occurrence le luxe.

Quels sont les atouts essentiels que l’ESG MS t’a apportés ?

L’ESG MS m’a permis d’avoir une convention de stage et donc de pouvoir entrer dans le monde de l’entreprise. Outre cela, j’y ai rencontré des personnes avec des profils différents de ceux rencontrés à l’université. La diversité des rencontres, la diversité des matières enseignées et l’apprentissage du travail en équipe sont très formateurs et utiles pour s’adapter ensuite dans les entreprises.

Comment était la vie de l’école lors de ta promotion ?

Une vie où l’avenir professionnel n’était pas un problème, l’époque de l’insouciance, celle où on trouvait un poste à la sortie de l’école sans difficulté… cela rendait la vie étudiante probablement plus légère…

As-tu gardé contact avec certains étudiants de l’ESG MS ?

Très peu mais j’en ai retrouvés certains sur LinkedIn.

As-tu des regrets concernant ta vie étudiante, tes choix professionnels ?

Non, aucun !

Quels conseils donnerais-tu à nos étudiants ?

Fort du diplôme ESG MS, c’est le niveau d’anglais, les stages et la personnalité qui feront la différence sur le CV et à l’entretien.
ESG MS + bon niveau d’anglais + stages de qualité + belle personnalité = RÉUSSITE

 

1183 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interview

Interview de Théo Ambrosini et Grégory Debret, fondateurs d'Homizy

User profile picture

Marie-Cécile CHEVALIER

17 octobre

Interview

Du côté des entrepreneurs : Julie Réjean (PSB PGE 2007)

User profile picture

Marie-Cécile CHEVALIER

29 avril

Interview

Du côté des entrepreneurs : Purée Maison

User profile picture

Marie-Cécile CHEVALIER

10 janvier